LES GENS QUI PARLENT TOUT SEULS NE SONT PAS FOUS, MAIS PLUS INTELLIGENTS QUE LA MOYENNE !

Avez-vous déjà vu des gens dans la rue ou dans un supermarché parler fort ? Eh bien, même s’ils semblent fous, ils ne le sont pas et voici une récente étude américaine  qui le prouve. Selon les psychologues Gary Lupyan et Daniel Swingley,  les personnes les plus intelligentes sont celles qui restreignent librement leurs pensées devant la foule. Albert Einstein est un exemple qui nous rappelle que derrière cette voie insolite se cache un génie.

Étude américaine La parole autodirigée affecte les performances de recherche visuelle, publiée dans « The Quarterly Journal of Experimental Psychology » en 2011, mettant fin à la croyance selon laquelle trop réfléchir les personnes errantes réduirait une cellule.

En fait, l’étude de deux psychologues vise à en savoir plus sur les effets de ce réflexe externe sur les processus visuels, qui sont utilisés par ces individus pour atteindre leurs objectifs.

Par exemple, lorsque quelqu’un cherche un stylo sur son bureau, il prononce son nom à voix haute  pour le mémoriser et le retrouver plus facilement sans s’en rendre compte. Ce mécanisme aide ces individus à renforcer le lien entre l’aspect abstrait du nom de l’objet et l’aspect visuel et physique.

Les psychologues Gary Lupyan et Daniel Swingley ont demandé à 22 étudiants  de trouver du pain ou des pommes au supermarché. Les personnes qui prononcent à haute voix le nom de l’aliment qu’elles recherchent le trouveront plus rapidement que celles qui ne le font pas. Ce résultat explique pourquoi l’information donnée aux jeunes  passe du domaine perceptif ou conceptuel de l’objet au domaine du code linguistique, puis du domaine du langage au domaine de la non-linguistique des représentations conceptuelles du pain ou des pommes. .

En un mot, notre cerveau travaille à travers les processus d’association d’images et de mots, et ce mécanisme apparemment laborieux nous aide à réorganiser nos pensées, à calmer nos nerfs et à mieux entraîner le milieu. Attention cependant, tout cela ne fonctionne que si nous connaissons la nature exacte de l’objet que nous recherchons car nous avons tous ces engrenages activés.

Bref, ce serait une bonne idée d’entraîner progressivement notre esprit à voir plus grand pour renforcer nos processus cognitifs. Après tout, si les experts disent que ce n’est pas de la folie, pourquoi  pas  ?

Written by Darroze

CES CAPSULES D’ENTERREMENT ORGANIQUES REMPLACENT LES TOMBES PAR DES ARBRES !

COMMENT REMPOTER UNE ORCHIDÉE !