publicité

Nous savons que les parents doivent avoir mille yeux pour surveiller les dangers potentiels auxquels leurs enfants peuvent être confrontés.

Parfois, cette tendance peut être exagérée, les parents tenant leurs enfants dans une bulle protectrice et « agissant » en leur nom.

Rien n’est plus éloigné de la vérité : en effet, les enfants doivent progressivement devenir indépendants.

Dès lors, il convient d’appliquer le principe Montessori d’« enseignement autodirigé », plutôt que de proposer un parcours pédagogique basé sur la maîtrise de soi, limitant au niveau nécessaire l’ingérence de l’adulte dans les activités des enfants.

Autonomiser les enfants, d’une part, signifie s’assurer qu’ils travaillent avec d’autres pour trouver des solutions, sans compter sur la famille comme seule alternative viable ; d’autre part, il s’agit de s’occuper de ses affaires personnelles : réorganiser la chambre, changer de vêtements, faire la lessive.

Apprendre aux enfants à prendre soin d’eux-mêmes, à garder leur chambre bien rangée n’est pas aussi difficile que vous le pensez :

l’astuce consiste à en faire un jeu – entre parent et enfant ou frère ou sœur.

De cette façon, ce qui était initialement amusant devient une habitude au fil du temps.

Il est clair que le jeu doit être introduit progressivement, comme une nouveauté et un moment privilégié à vivre ensemble dans la famille, et que la question du ménage doit être à la portée de l’enfant.

Le terme correct est Géocaching et comprend des jeux ou des activités sur fond ludique destinés à donner plus d’autonomie aux enfants.

Voici quelques exemples :

jeu de lacets : à l’aide de carton (parfait pour les œufs) on fait des  petits trous pour enfiler les lacets ; il est également utile pour développer la motricité fine ;

Trésor du sac à dos 4: un point chacun – utile – que les enfants mettent dans leur sac à dos et à la fin de la semaine, s’ils atteignent un certain niveau, ils reçoivent une petite récompense ;

Ensembles de tiroirs

: c’est un défi – avec un parent ou avec un frère – de plier parfaitement les vêtements  et de les ranger dans une armoire ou un tiroir.

Dans l’ensemble, utilisez simplement votre imagination et imaginez  de nombreuses façons amusantes de faire du travail gay, sans  pression ni impératifs.