12 Astuces Pour Que Vos Tomates Poussent Parfaitement!

Si vous décidez de profiter des tomates directement de votre jardin, préparez-vous pour une grosse récolte ! Pousse Pousse vous propose 12 gestes intelligents dans le jardin ou sur le balcon. De quoi chouchouter et tirer le meilleur parti de vos belles lunettes sans gêner votre production !

Plantez en profondeur :

Enterrez les racines aussi profondément que possible et couvrez également une grande partie de la tige de votre plante. N’ayez pas peur de planter « à l’anglaise », la tige se redressera naturellement au bout de quelques jours.

Cette partie enterrée de la tige développe rapidement plus de racines. Parfait pour « ancrer » votre plante au sol, la  stabiliser et  développer un réseau racinaire étendu ! Il peut alors facilement absorber  toute l’eau et les nutriments dont il a besoin.

Air et espace :

Lors de la plantation, la distance entre les plantes doit être d’au moins 60 cm (80 cm est idéal).

Les tomates sont gourmandes en eau et en nutriments, mais elles ont aussi besoin d’autant de soleil et d’une bonne circulation d’air que possible pour prospérer. Dans les plantes bien placées, les tiges, les feuilles et les fruits peuvent absorber la lumière  sous terre, laissant suffisamment d’espace pour que les racines poussent librement.

Lorsque la jambe mesure soixante centimètres, coupez les feuilles inférieures à hauteur moyenne. Ce type de taille permet d’aérer le pied de la plante et de limiter les maladies  du sol.

Un petit cadeau de bienvenue :

Juste avant de planter les tomates, placez les éléments organiques au fond du trou où ils seront. L’idée est d’enrichir le sol : épluchures de pommes de terre,  maïs, orties, pelures de bananes… à vous de choisir ! Dès qu’elles ont suffisamment poussé pour atteindre cette couche nutritive, les racines  de la plante en absorbent de précieuses traces.

Un accompagnement sans faille :

Vos plants de tomates poussent, un peu, beaucoup… Protégez-les du vent et soutenez-les en les implantant dès le départ. Des cages grillagées, des tuyaux en acier en spirale ou des bâtons de bambou maintiennent les plantes droites pendant leur croissance.

Taille de protection :
——-
Le paillage des plants de tomates est une précaution très utile. La paille protège la tige de la plante, limite l’apparition des « mauvaises herbes » et maintient une bonne humidité du sol même par temps chaud. Idéal pour limiter les arrosages en plein été !

Entretenir de bonnes relations de voisinage :

Les tomates se marient bien avec le basilic, le persil, le souci ou le souci. Pourquoi? Le basilic et le persil rehaussent la saveur de la tomate et repoussent les insectes. Quant aux très beaux soucis et soucis, ils sont si parfumés qu’ils repoussent certains nuisibles (notamment les nématodes) lorsqu’ils fleurissent dans votre jardin ! D’autre part, assurez-vous de toujours éloigner les tomates des choux et des pommes de terre.

Top arrosage :

Secrets d’un bon arrosage :

– Pour éviter les maladies, ne jamais arroser les feuilles.

– Arrosez lentement les racines de la plante afin que l’eau atteigne les racines petit à petit.

– L’arrosage doit être régulier et jamais excessif. Trop arroser d’un coup (surtout après un manque d’eau) peut faire éclater les fruits !

Gourmets, faut-il les supprimer ou pas ? :

Les « greeds » sont de petites pousses qui apparaissent au coin de la tige principale et de la branche. Elles ne portent jamais de fruits et sont souvent accusées de « fatiguer » la plante. Dès que la plante est assez forte (au moins 80 cm de haut), on peut les retirer en les pressant légèrement entre le pouce et l’index. Cette procédure n’est pas du tout obligatoire, mais permet des tomates plus grosses. En revanche, n’ayez pas peur d’enlever les feuilles qui privent certaines grappes de lumière !

Gardez les limaces et les escargots à distance :

Ces envahisseurs pacifiques sont aussi les ennemis de vos plantations. Utilisez le cuivre pour les éloigner de vos plants de tomates naturellement et sans les détruire : ils détestent le métal ! Faites des cercles avec des tubes fins ou des bandes de cuivre incurvées et placez-les dans le sol, aux racines des plantes. Cela devrait les empêcher de grimper !

Le sel d’Epsom, cher allié :

Malgré de bons soins et un bon arrosage, vos plants de tomates sont assez faibles ou leurs feuilles jaunissent… Rien de mieux qu’une cuillère à café de sel d’Epsom diluée dans 3 litres d’eau pour améliorer la santé de vos tomates. Cet « arrosage fort » appliqué toutes les trois semaines fera le plus grand bien  à vos plantes ! Retrouvez-en dans la Box Junia Pousse-Pousse  ! ?

Secouez les fleurs :

Parfois, les plants de tomates produisent des fleurs, des fleurs… et pas de fruits. Evitez cette cruelle déception en jouant à Queen Bee ! En secouant délicatement chaque jour les fleurs des plants de tomates, vous favorisez le mouvement du pollen, nécessaire au développement des fruits.

On limite les pertes en fin de saison :

Les jours raccourcissent, les températures baissent… Bref, l’automne arrive et vos plants ont encore beaucoup de tomates, mais elles ne mûrissent pas . plus loin. Ce serait dommage de les jeter ! Ceux qui ont commencé à mûrir ne paniquent pas, mais retirent les plantes du sol en préservant leurs racines. Accrochez-les « à l’envers » pour que les tomates mûrissent rapidement. Les tomates vertes entières ne mûrissent pas, mais elles peuvent servir à la confection de quelques pots de confitures ou de condiments !

Et si une tomate se détache du pied en pleine saison avant d’avoir rougi, placez-la dans votre corbeille à fruits près d’une pomme ou d’une banane. Vous pourrez bientôt la déguster, parfaitement mûre.

Written by Darroze

Pomme de terre farcie (sans viande), ultra délicieuse !

L’astuce à 0,50 euros pour nettoyer les plaques vitrocéramiques et les rendre comme neuves !