Publicités

Certaines personnes sont sujettes aux crampes nocturnes ou au syndrome des jambes sans repos, un trouble nerveux qui cause de la douleur et de la frustration qui a tendance à augmenter la nuit, ce qui rend le sommeil difficile.

Pour soulager ces douleurs lancinantes et vous aider à vous rendormir, voici une astuce efficace à base de savon.

Le syndrome des jambes sans repos ou  paresthésie nocturne des membres inférieurs, communément appelé maladie de « Willis-Ekbom », se caractérise par un besoin urgent de bouger les jambes et parfois même les bras, pour soulager la sensation de picotement ou de brûlure de la personne.

Cette envie irrésistible  de bouger s’accompagne de troubles sensoriels allant de l’inconfort à la douleur. Apparaissant généralement au repos ou pendant les périodes d’inactivité, ces symptômes affectent la qualité du sommeil au fil du temps.

Causes du syndrome des jambes sans repos

 Le syndrome des jambes sans repos est aggravé par des conditions sous-jacentes, notamment :

_ carence minérale

_ diabète

_ insuffisance rénale

_ grossesse

_ maladie cardiaque système nerveux

_ prendre certains médicaments (antiépileptiques, psychotiques ou nauséabonds, etc. .)

Pour soulager la douleur de ces crampes, nous vous donnons ci-dessous une astuce naturelle magique à essayer.

 Le secret anti-douleur d’une vieille femme

Incroyable mais vrai, le remède salvateur se trouve dans le savon de Marseille. Ces crampes étant favorisées par une carence en potassium, le potassium présent dans le savon de Marseille aide à s’en débarrasser. Déposez un pain de savon sur vos draps, après les avoir soigneusement enveloppés dans une chaussette en nylon.

Dès que vous ressentez une crampe, attrapez le savon, le savon libérera le potassium qui absorbera la zone touchée et la douleur s’atténuera comme par magie. Vous retrouverez simplement un sommeil paisible.

Il existe une autre alternative pour ceux qui aiment garder du savon dans leur douche : un aimant de bonne taille, dissimulé sous le pied du lit, fera la même chose.

 Comment prévenir l’apparition de crampes la nuit

Qui d’entre nous ne se réveille pas au milieu de la nuit avec une faiblesse et des douleurs aiguës aux mollets ? Les crampes nocturnes intenses et extrêmement douloureuses sont un autre phénomène qui gâche nos nuits.

Elles durent de 30 secondes à 10 minutes et s’estompent spontanément en laissant une gêne qui peut durer des heures.

Les femmes enceintes, les sportifs et les personnes âgées sont les plus concernées par ces contractions musculaires soudaines mais bénignes consécutives à un exercice intense, déshydratation, mauvaise contractilité, manque d’oligo-éléments (calcium, potassium, magnésium), trop de toxines dans l’organisme, maintien d’une mauvaise posture, port de chaussures inappropriées ou mauvaise circulation sanguine.

Il n’y a pas vraiment de raison de s’inquiéter si la crampe est présente de temps en temps, mais si elle se multiplie et persiste, il faut le consulter d’urgence pour s’assurer qu’elle ne se transforme pas en une affection médicale plus grave comme les troubles rhumatismaux ou veineux insuffisance.

 Marche à suivre en cas de crampe

Asseyez-vous ou allongez-vous, attrapez vos orteils et redressez lentement vos jambes, poussez vos pieds vers le haut, essuyez avec une serviette. Massez doucement ou appliquez des compresses chaudes sur les muscles tendus.

 Mieux vaut prévenir que guérir

Une alimentation équilibrée, suffisamment d’eau, boire suffisamment d’un litre et demi d’eau par jour et une alimentation riche en légumes et fruits pour ne pas manquer d’oligo-éléments aide à prévenir les crampes musculaires.

Tout aussi important que de pédaler doucement en cas de surmenage, boire trop de thé, de vin et de café ralentira l’élimination des toxines et déshydratera l’organisme.

Mangez aussi plus d’aliments anti-crampes. Pensez aux jus de fruits pour faciliter l’élimination des toxines de l’organisme, aux produits de la ruche, riches en sels minéraux, et aux fruits secs pour leur teneur en calcium et potassium.

Réduire la consommation de viandes rouges, d’abats et de viandes grasses qui contiennent beaucoup d’azote et de toxines dont l’organisme a du mal à se débarrasser.

L’arrêt des médicaments tels que l’asthme, le cholestérol, les diurétiques et les laxatifs peut soulager les symptômes de ce trouble. Demandez conseil à votre médecin.

Les personnes sujettes à ce trouble doivent également veiller à prendre un bain chaud avant de se coucher, à étirer les muscles pour fluidifier la circulation sanguine et à masser avec de l’huile d’arnica.