Le pain perdu rappellera à coup sûr des souvenirs d’enfance... De quoi faire plaisir aux petits bouts de chou, mais aussi aux plus gourmands, à l’heure du goûter ou pour un copieux petit déjeuner compositeur.

 Moelleux et tendre, surmonté d’un brun unique, saupoudré d’un délicieux sucre ou cassonade, le pain perdu nous laisse nostalgique et remplit nos ventres et nos cœurs d’un doux délice.

Ingrédients :

– 2 baguettes de campagne rassies

– 2 œufs

– 25 g de sucre fin

– 1 sachet de sucre vanillé

– 1/4 de litre de lait

– 1 cuillère à soupe de Rhum ou d’Armagnac

– huile

Préparation :

Comment préparer le pain perdu de mon enfance ?

Dans un bol, mélanger les œufs avec le sucre fin et le sucre vanillé. Ajouter le lait petit à petit, assaisonner avec le vin selon votre convenance.

Couper les baguettes en tranches d’environ 1 cm.

Trempez les tranches de pain dans le mélange de crème pâtissière. Laissez-les s’imbiber uniformément.

Dans une poêle antiadhésive, versez une quantité appropriée d’huile, frottez avec une serviette en papier  pour enlever l’excédent de graisse. Cuire les tranches de pain 2 minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

 Terminé :

Placer le pain perdu dans une assiette, saupoudrer de sucre fin.

Et voilà ! le pain perdu de mon enfance est prêt à être manger !