Publicités

Quand on se lance dans le jardinage et l’art du potager, la tomate est la première chose qui vient à l’esprit de planter. En effet, cet ingrédient de base se cuisine littéralement  à toutes les sauces. Nous ne pouvons donc pas imaginer une plus grande satisfaction que  de cultiver notre variété de tomates préférée.

Pourtant, on a souvent envie d’une récolte généreuse à déguster à volonté ! En conséquence, nous nous sommes rapidement trouvés les meilleurs conseils pour stimuler la croissance et la productivité. Mais au-delà de cela, se retrouver avec des fruits malades, acides ou insipides est très discutable.

Et pour tout cela, il n’y a rien de mieux que des engrais spécialement sélectionnés pour les tomates !

Voici 7 façons de planter des arbres le plus tôt possible pour augmenter l’efficacité de  la culture de la tomate.

1) Le bicarbonate de soude, un engrais naturel méconnu pour les tomates

Dans une salade ou une sauce, jureriez-vous que  les tomates  ont un  goût délicieusement sucré ? Dans ce cas, il est impératif de saupoudrer un peu de bicarbonate de soude dans le trou avant de planter ! En effet, cette petite astuce connue des jardiniers les plus professionnels vous permettra d’ajuster l’acidité du sol.

Ainsi, les tomates deviendront aussi douces en bouche qu’elles le souhaitent. Il ne s’agit donc pas en soi d’un apport de nutriments ou d’engrais pour aider à la nouaison, mais il vous permettra d’obtenir le vrai  goût délicieux de ces fruits. Preuve s’il en fallait encore que cette poudre a  sa place dans nos espaces verts…

2) Des coquilles d’œufs enfouies dans le sol

Ce n’est pas la première fois que  vous ‘ai entendu parler des avantages d’utiliser des œufs dans le jardin. Sa coquille spéciale maintient l’attention de la main verte le remarquant beaucoup de calcium. Cependant, ce nutriment est également bon pour le développement de plantes  pour nous, en particulier pour les tomates.

Donc, nous ne faisons pas mieux pour enrichir leur terre. Lorsque vous creusez le trou, préparez-la à la glissière. Sinon, vous pouvez répandre du calcium pour relâcher le temps, l’arrosage et la pluie. De plus, ce compost repoussera les limaces et autres gloutons qui pourraient rôder autour des plants de tomates.

3) Le marc de café, un excellent engrais

En  paillis ou dans le sol lui-même, le marc de café agira comme un engrais stimulant à libération lente pour les tomates ou pour le jardin. Par conséquent, nous aimons l’utiliser au début de la plantation pour améliorer le sol, favoriser une bonne croissance et un bon développement des plants de tomates.

4) Le sel d’Epsom, un autre engrais peu connu pour les tomates

Très prisé des pelouses dorées et des plantes à fleurs kaki, il est aussi  utile au potager pour la santé et la vigueur croissance  des poivrons et des tomates. En effet, sa richesse en magnésium compensera la carence en minéraux des plantes suivantes au moment  où vous comptez les planter.

Tout d’abord, nous allons mettre un numéro au fond du trou. (Seules 1 à 2 cuillères à soupe sont comptées ici) Après cela, on recouvre d’une fine couche de terre et on peut procéder à la plantation des racines. Vous éviterez ainsi le contact direct avec le sulfate de magnésium !

5) De l’aspirine pour éviter les maladies de vos tomates

A quoi bon faire pousser une bonne et belle tomate si elle a de la moisissure (qui a ravagé les pommes de terre) et toutes les maladies habituelles sur ce fruit gâchent tous vos efforts ? Heureusement, l’acide salicylique contenu dans l’aspirine peut être très utile.

En fait, il stimulera l’immunité des plantes et les maintiendra en bonne santé de manière très efficace. Pour protéger les tomates, vaporisez vos plantes avec une solution d’aspirine deux ou trois fois par mois. Il est formulé avec environ 250 à 500 mg d’aspirine pour 4,5 litres d’eau.

Ce traitement préventif en les rendant plus résistantes a aussi les effets cicatrisants dont les plantes ont besoin, alors ne vous en privez pas ! Et comme les maladies du jardin suffisent à vous donner mal à la tête, vous ferez d’une pierre deux coups avec vos pilules…

6) Engrais oublié de grand-mère, tête de poisson

Nos grands-parents ont toujours su les meilleurs trucs et astuces. Pourtant, pour les tomates, ce sont vraiment les déchets de cuisine qui changent tout ! En effet, la tête de poisson se décompose alors, libérant des minéraux et oligo-éléments dont les plantes raffolent.

A titre d’exemple, on peut citer les éléments fertilisants les plus notables azote, calcium,  phosphore et  potassium ! Seul hic, la décomposition des têtes peut attirer les prédateurs et tous les félins du voisinage… Mieux vaut donc tous les enterrer profondément (au moins 30) cm) pour l’éviter.

Alternativement, fabriquez votre propre engrais en ajoutant vos restes à 250 ml d’eau et 250 ml de lait. Si avec cet engrais liquide riche en azote vos tomates ne poussent pas super vite, on ne comprend pas !

7) Farine d’os ou varech comme engrais de bonne qualité pour les tomates

La farine d’os est l’un des meilleurs moyens d’obtenir des tomates de bonne qualité. Grâce au phosphore, cette poudre va vraiment favoriser la pousse des fruits. Pour cela, il suffit de mettre une dose de 150 à 250 g dans le trou avant la plantation… et le tour est joué ! Quant au repas de varech, c’est un peu similaire.

En effet, c’est un champ de mines d’oligo-éléments et de micronutriments dont vos tomates ont besoin pour pousser plus vite et mieux. De plus, c’est aussi un engrais  à libération lente pour tomates. Ils en bénéficient donc plus longtemps et ne souffrent pas de licenciement. Ici, saupoudrez 250 g de farine dans le trou de plantation pour obtenir l’effet désiré.